Un coup de sifflet fatal

Dominateurs jusqu’à l’heure de jeu, les margeliens ont fini par céder en fin de match. Sans imagination et trop nerveux, Margeray n’a pas réussi à renverser la tendance et s’incline comme l’an dernier, dès son entrée en lice pour le tour national.


Détails

Date Temps Ligue Saison
8 février 2020 15 h 00 min Coupe de France 2019-2020

Résultats

ClubGoals
A.S. Margeray0
A.S. Coloplast (75)2

Pour les 16ième de finale, Margeray héritait d’un tirage compliqué : l’AS Coloplast (75), éliminé par les devils en demi-finale en 2018, se présentait dès les 16ième de finale pour l’affiche de ce tour. Auteurs d’un rétablissement spectaculaire en championnat en ce début d’année 2020, les margeliens restaient sur une bonne dynamique avec 5 victoires consécutives en championnat et 6 matchs sans défaite en 2020 malgré quelques matchs mal maîtrisés.

En guise d’avant-match, les margeliens s’étaient donnés rendez-vous au Gepetto pour la collation. Pour cette rencontre les rouges et noirs devaient se passer d’Ahamada et J. Parpeix ainsi que de Thiery non qualifié pour cette coupe. B. Baldacchino, Di Liegro, Coulange et Leplat étaient, de leur côté, de retour dans le groupe. Dans l’avant match les coachs demandaient de jouer libéré tout en respectant les consignes et l’équilibre de l’équipe.  Ils insistaient sur l’état d’esprit, la solidarité et le mental pour faire la différence dans un match à élimination directe.

Margeray domine mais ne concrétise pas…

Le premier quart d’heure voyait les deux équipes s’observer. D’un côté Margeray craignait la vitesse de leurs hôtes, de l’autre Coloplast devait surement avoir encore en tête l’élimination d’il y a deux ans. A domicile, les devil commençaient à sortir de leur coquille en portant le danger sur le but parisien. Sur une touche, Guarrato alertait Leplat mais sa frappe passait au dessus du but. Les locaux commençait à s’installer dans le camp des ciels et blancs. Mramboini éliminait un joueur et armait une frappe lourde qui finissait sa course sur la transversale. Le ballon rebondissait sur le gardien et finissait sa course miraculeusement en corner. Margeray insistait et obtenait un bon coup franc à l’entrée de la surface. Gallo se chargeait du coup franc et obligeait le portier parisien à détourner le cuir en corner au prix d’une belle horizontale au pied de son poteau.

Les rouges et noirs poussaient pour profiter de l’ascendant pris sur leurs adversaires. Malgré de bonnes combinaisons et de la vitesse côté gauche, Coloplast ne parvenait pas à porter le danger sur le but de Ferrara qui passait une après-midi beaucoup plus calme qu’il y a deux ans. C’était encore Margeray qui se montrait dangereux, Guarrato servait B. Baldacchino mais la frappe de l’avant-centre margelien était contrée par la défense des blancs. Il fallait attendre la 20ième minute pour voir les visiteurs se créer une première occasion. Wacouboué se faisait prendre dans son dos mais la frappe de l’attaquant fuyait le cadre. Coloplast s’approchait une nouvelle fois du but margelien mais la frappe de l’attaquant de Coloplast était bloquée par D. Ferrara.

Margeray réagissait dans la foulée, T. Parpeix servait B. Baldacchino qui servait d’une touche Leplat sur le côté. L’attaquant margelien pouvait tirer mais il préférait servir B. Baldacchino prenant à revers la défense. Le plat du pied du N°9 margelien était détourné par miracle par le dernier rempart parisien. Dans la foulée, Leplat était encore sollicité côté droit, cette fois il tentait sa chance mais sa frappe fuyait le cadre. 0-0, c’était le score à la pause malgré la nette domination des devils.

…les deux équipes se neutralisent jusqu’au coup de sifflet fatal.

A la pause, les coachs se montraient satisfaits de la prestation livrée lors du premier acte, regrettant seulement le manque d’efficacité sur les nombreuses occasions obtenues. Ils demandaient de bien rentrer dans la seconde période notamment dans le premier quart d’heure.

A la reprise Coloplast revenait avec d’autres intentions et surtout avec la volonté de ne plus subir. Du côté margelien, Di Liegro remplaçait B. Baldacchino à la pointe de l’attaque. Plus empruntés, les margeliens ne parvenaient plus à imposer leur rythme. Les parisiens reprenaient confiance et s’approchaient du but de D. Ferrara sans pour autant mettre le portier margelien en danger. Le sort commençait par s’acharner sur Di Liegro qui était obligé de quitter ses partenaires seulement 10′ après être entré sur la pelouse. Wacouboué prenait sa place alors que Leplat occupait l’axe. Malgré ce changement les locaux ne parvenaient plus à se montrer dangereux. Seul un coup de pied arrêté pouvait décanter le match. Sur un coup franc le ballon revenait sur Wacouboué dont la tête trouvait une nouvelle fois le montant des visiteurs.

Margeray venait de laisser passer sa chance, d’autant que la réaction des blancs ne se faisaient pas attendre. L’attaquant de Coloplast plaçait un tir puissant au raz du montant obligeant D. Ferrara à une parade de grande classe. Le jeu s’équilibrait malgré une domination technique des visiteurs. On commençait à s’approcher d’une issue identique à celle d’il y a deux ans lorsque Guarrato intervenait dans la surface. Le latéral margelien interceptait un ballon dans la surface devant son attaquant mais il était emporté par son élan. Le capitaine de Coloplast mettait la pression sur le duo arbitral qui accordait un penalty très généreux aux parisiens qui n’en demandait pas tant. L’attaquant de Coloplast laissait D. Ferrara sans réaction : 0-1, le match venait de basculer sur un coup de sifflet fatal.

Dès lors Margeray essayait de revenir au score sans pour autant se montrer dangereux. Les débats se tendaient avec le directeur de jeu plus prompt à sortir les cartons blancs pour les paroles que pour les tacles parisiens. Ainsi J. Harlamoff inventait le carton blanc pour le remplaçant en faisant remarquer que le gardien jouait la montre. Les locaux changeaient de système et passait à 3 derrière. La débauche d’énergie en première période se faisait sentir et le manque de solution offensive laissait penser que Margeray ne pouvait revenir que sur un coup de pied arrêté. Hélas c’étaient les visiteurs qui allaient clôre les débats.  M. Ferrara ne parvenait pas à s’imposer face à l’attaquant et perdait le contrôle du cuir. L’attaquant s’en allait crucifier son frère d’une frappe croisée : 0-2, l’avantage de Coloplast était définitif.

D’autant que Margeray perdait ses nerfs à l’image de son gardien exclu temporairement suite à une prise de bec avec l’arbitre, s’en suivait une belle pagaille qui voyait Babikian se faire exclure à son tour. Margeray finissait piteusement à 9 avec un joueur de champ dans les cages. Loin de l’image de fair-play habituelle, les rouges et noirs laissaient parler leur frustration. 

0-2 score final, Margeray s’arrête comme l’an dernier dès son entrée dans le tour national. Si le contenu était bien meilleur que l’an dernier le constat reste le même. Les margeliens, auteurs d’une première période de grande qualité, n’auront pas su profiter des occasions pour prendre l’avantage à la pause. La seconde période s’est déroulée comme un mauvais film jusqu’au coup de sifflet fatal offrant la victoire à une équipe de Coloplast toujours aussi sympathique. Bonne chance à eux pour la suite de la compétition. Comme l’an dernier Margeray devra essayer de digérer cette contre-performance et capitaliser sur la première période.


  

A.S. Margeray

# Joueur Position Buts Passes Tit Remp
16Damien FERRARAGardien0010
6Daniel BABIKIANDéfenseur1 OG010
7Thomas PARPEIXAttaquant0010
9Bruno BALDACCHINOAttaquant0010
14Baptiste GUARRATODéfenseur0010
15Sylvain COULANGEMilieu0010
17Ghislain WACOUBOUEDéfenseur0010
20Faidine HUMBLOTMilieu0010
26Mohamed MRAMBOINIMilieu0010
28Julien GALLOMilieu0010
29Karim LEPLATAttaquant0010
2Romain FERRERDéfenseur0001
3Nicolas COUTTONDéfenseur0001
8Julien HARLAMOFFDéfenseur0001
18Ludovic DI LIEGROAttaquant0001
22Morgan FERRARADéfenseur0001
 Total 10115

A.S. Coloplast (75)

Position Buts Passes Tit Remp
 0000


Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *