Margeray s’offre une 4ième finale

Auteur d’une prestation poussive, Margeray se qualifie pour la 4ième finale de son histoire. Longtemps verrouillée, la rencontre s’est débloquée sur trois accélérations de Wacouboué. Si le score peut paraître sévère, c’est que les margeliens n’ont pas su concrétiser leurs nombreuses occasions avant le temps additionnel.


Détails

Date Temps Ligue Saison
14 mai 2022 15 h 00 min Coupe La Marseillaise 2021-2022

Résultats

ClubGoals
A.S. Airbus Hélicopters0
A.S. Margeray3

Dans une saison très contrastée, Margeray abordait sa huitième demi-finale dans la compétition comme une bouffée d’oxygène avec en ligne de mire une quatrième finale. A la peine en championnat, les devils avaient misé sur les coupes pour se refaire la cerise en cette fin de saison. Les margeliens devaient se défaire des aviateurs, mieux classés en championnat, pour espérer jouer le titre en cette fin de saison.  

Un premier acte cadenassé sous la soleil de Marignane…

Pour cette entame, le coach Margelien insistaient sur la cohérence des ses choix de son onze de départ liés à l’état physique de ses troupes tout en martelant la nécessité d’être solide et solidaire avant tout.

Le match démarrait sur un petit rythme avec des locaux bien regroupés devant leur surface avaient retenu la leçon de la confrontation en championnat en ne laissant pas de profondeur dans leur dos. Les rouges et noirs essayaient de progresser en faisant tourner le cuir. Ce sont cependant les aviateurs qui vont allumer la première mèche mais la frappe de l’attaquant passait à côté du cadre de Ferrara.

Les visiteurs prenaient l’ascendant au fil du temps, Ibrahim et Giorgetti tentaient leur chance sans pour autant mettre à contribution le dernier rempart des cielorange. Margeray se montraient enfin menaçant sur coup de pieds arrêtés. Regaigui sur corner ratait de peu le cadre au quart d’heure de jeu.

Campé sur sa surface de réparation pour ne pas laisser de profondeur aux attaquants adverses, Airbus arrivait sans difficulté à contenir les assauts de Margeray. Regaigui sur deux nouveaux coup de pieds arrêtés se montrait le plus dangereux et par deux fois ses têtes frôlaient les montants. Lettig sur coup franc direct ne trouvait pas plus le cadre. Il fallait attendre la fin de la première période pour voir le premier tir cadré du match. Giorgetti par deux fois mettaient le portier aviateur à contribution mais ses frappes manquaient tout autant de puissance que de conviction. Score nul et vierge à la pause les deux équipes préservaient leur chance d’atteindre la finale.

…Airbus rate le coche, Margeray prend l’ascendant.

A la pause, le staff margelien était satisfait de la première période même s’il soulignait le manque de dangerosité de son trio offensif. Les coachs insistaient sur la nécessité d’ouvrir le score pour décanter le match.

Juste après les citrons, le scénario de la première période semblait se dessiner, Regaigui encore une fois sur coup de pied arrêté ratait de très peu l’ouverture du score plaçant sa reprise au raz du montant droit. Puis c’était encore Lettig qui voyaient son coup franc fuir le cadre.

Les locaux sortaient enfin de leur torpeur face à l’incapacité des visiteurs à concrétiser leurs opportunités. Ferrara, par deux fois, stoppait les deux premiers tirs cadrés de locaux sans avoir besoin de s’employer.

On approchait de l’heure de jeu lorsque sur un contre l’attaquant s’en allait dans le dos de Guarrato. Le centre et le but qui s’en suivait était annulé pour une position de hors jeu qui sera fort discuté au pot d’après match par les quelques supporters d’Airbus. Margeray venait de subir un avertissement sans frais. Le staff se décidait à lancer Simione dans la bataille à la place de Giorgetti.

Dans la chaleur ambiante, les espaces commençaient à s’agrandir, Lettig lançait parfaitement Wacouboué dans le dos de l’arrière garde des aviateurs, ce dernier venait fixer le gardien et servait sur un plateau Simione, qui ne se faisait pas prié pour ouvrir le score : 0-1, Margeray venait de prendre un avantage déterminant.

Le staff margelien profitaient de l’ouverture du score pour faire entre du sang frais, H. Thiery remplaçait Wacouboué et Humblot remplaçait E. Thiery. Le rythme du match ne s’emballait pas pour autant même si Simione était tout près de s’offrir un doublé. L’attaquant margelien mettait trop de temps à se mettre en position de frappe et son tir était finalement difficilement repoussé par le gardien adverse.

A 10′ du terme Babikian entrait à la place de Regaigui. Les locaux s’offrait une balle d’égalisation, pris une nouvelle fois dans son dos Guarrato, voyait son attaquant filer au but et buter sur l’excellent Ferrera qui évitait le supplice douche écossaise à ses équipiers.

Echaudé par l’occasion des locaux, Wacouboué revenait sur le pré histoire de profiter des largesses défensives des aviateurs. Il était une première fois injustement signalé hors-jeu. Dans les arrêts de jeu le T-Max margelien faussait compagnie à la défense cielorange et d’une frappe dans le soupirail doublait la mise : 0-2 Margeray mettait un terme aux derniers espoirs locaux.

Le feu follet margelien, tel un diable sorti de sa boite décidait de mettre au supplice les locaux au bout du temps additionnel. Son ultime chevauchée était stoppé illicitement dans la surface. Gallo se chargeait de transformer la sentence d’une frappe en force plein axe : 0-3 score final, Margeray s’offrait sa quatrième finale.

Les margeliens comme à leur habitude, attendaient leurs adversaires pour leur rendre hommage. Dans une rencontre longtemps cadenassé, les rouges et noirs ont réussi à faire la différence peu après l’heure de jeu sur les accélérations successives de Wacouboué auteur d’une passe décisive, d’un but et d’un penalty provoqué.

Longtemps en échec, les devils ont réussi leur premier objectif, atteindre la finale d’une compétition qu’ils n’ont plus atteint depuis 2017 et plus remporté depuis 2013… Une éternité.

En haut de G à D : C. Baldacchino, E. Thiery, Gallo, Regaigui, H. Thiery, Babikian, Ferrara, Lettig et Favier En bas de G à D : Giorgetti, N. Bernard-Moulin, Guarrato, Ibrahim, Wacouboué, Humblot, Simione et T. Parpeix


  

A.S. Airbus Hélicopters

Position Buts Passes Tit Remp
 0000

A.S. Margeray

# Joueur Position Buts Passes Tit Remp
16Damien FERRARAGardien0010
3Nicolas BERNARD-MOULINDéfenseur0010
5Anthony REGAIGUI 6Défenseur0010
7Kévin GIORGETTI 17Attaquant0010
8Lucas LETTIGMilieu0110
10Thomas PARPEIXAttaquant1 OG010
14Baptiste GUARRATODéfenseur0010
18Enzo Thiery 20Milieu0010
21Ghislain WACOUBOUE 9Milieu1110
22Mouhamadi IBRAHIMMilieu0010
28Julien GALLOMilieu1010
6Daniel BABIKIAN 5Défenseur0001
9Hugo THIERY 21Attaquant0001
17Aurélien SIMIONE 7Attaquant1001
20Faidine HUMBLOT 18Milieu0001
 Total 42114


Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *