Margeray s’offre une deuxième étoile au bout du suspense

Dans une finale globalement maîtrisée, Margeray s’offre une deuxième coupe des Bouches-du-Rhône. L’inefficacité chronique des margeliens a permis aux visiteurs de revenir dans le match. Dans un final irrespirable, c’est Vivaux qui craquera sous la pression en ratant le 10ième tir au but, offrant la coupe aux margeliens.


Détails

Date Temps Ligue Saison
11 juin 2022 17 h 00 min Coupe La Marseillaise 2021-2022

Résultats

ClubGoals
A.S.C. Vivaux2
A.S. Margeray2

Cette saison post-Covid restera particulière, d’abord parce que elle restera statistiquement comme la moins bonne de l’histoire du club. A une journée de la fin, les margeliens n’auront remporté que 5 victoires en championnat et peuvent espérer au mieux une sixième place. Les margeliens auront au moins réussi à se sublimer le samedi. Malgré l’élimination en coupe de France aux tirs aux buts, la sélection Margeray restait sur 7 matchs sans défaite avant cette finale. Paradoxalement, les devils entrevoyaient la possibilité de rajouter une ligne à leur palmarès en remportant  la coupe Crédit Mutuel des Bouches-du-Rhône.

Margeray paralysé finit par trouver la faille…

Les devils avaient décidé de faire l’avant match  chez Cédric. Au menu, pétanque et contrée, crudité, poulet et pâtes avant la causerie. Les coachs insistaient sur le mental, cette saison aura au moins eu le mérite de forger au fil des matchs le mental des rouges et noirs. Balda insistaient sur leur dispositif et la nécessité de presser leur deux milieux de terrain. Le onze de départ était donné place à la finale.

Le match démarrait sur un petit rythme Margeray n’arrivait pas à mettre l’intensité demandé dans l’avant match. Si Lettig était le premier à trouver le cadre, sa frappe ne mettait pas en danger le portier de Vivaux. Les pensionnaires du 10ième répliquaient et se montraient menaçant, ils trouvaient les gants de Ferrara par deux fois avant de rater de peu le cadre. Il fallait attendre la fin du premier quart d’heure pour assister à la réaction de Margeray. La frappe d’E. Thiery trouvait les gants du portier de Vivaux.

Sur une récupération haute des blancs, un joueur de Vivaux se retrouvait au sol. Malgré une réelle possibilité d’attaque les margeliens mettaient le ballon en touche à la demande banc pour que l’on puisse soigner le joueur adverse. Sur la remise l’attaquant adverse essayait de partir au but avec le ballon. Cette action anodine aura toute son importance en fin de match.

Après la pause fraîcheur, les blancs prenaient enfin l’ascendant sur la rencontre. H. Thiery s’emmenait le ballon mais sa frappe manquait de puissance. Les frères Thiery allaient se procurer la plus grosse occasion de la première mi-temps : La frappe d’E. Thiery était repoussé par la défense, le cuir revenait sur H. Thiery qui frappait en force. Le portier des noirs sortaient un arrêt reflexe sur (derrière ?) sa ligne, l’arbitre ne désignant pas le rond central.

Dans un temps fort, les margeliens concédaient tout de même une occasion mais Regaigui coupait juste avant l’attaquant. A la 33′, la longue transversale d’Ibrahim était remisé par Wacouboué sur E. Thiery. La frappe puissante du milieu margelien était accompagné dans la lucarne par le dernier rempart de Vivaux : 0-1, Margeray prenait une option avant la pause.

Les margeliens profitaient de l’exclusion temporaire d’un joueur de Vivaux. Les devils étaient tout près de doubler la mise. Le contrôle enchainement reprise de volée de H. Thierry frôlait le montant des buts adverses : 0-1, c’était le score à la pause.

…Margeray ne plie pas le match et se fait reprendre par deux fois.

A la pause, le staff margelien était satisfait d’avoir ouvert le score tout en remarquant que les blancs avaient mis du temps à rentrer dans le match. Les coachs insistaient une fois de plus sur le pressing et la nécessité de faire courir le ballon.

Les margeliens entraient cette fois de plein pied dans le second acte. T. Parpeix débordait son garde du corps mais sa frappe en angle fermé était repoussé par le portier de Vivaux. Margeray essayait de pousser pour prendre l’ascendant, Wacouboué était repris de manière litigieuse dans la surface. Vexé l’ailier margelien faisait faute et prenait un carton blanc. Dans la foulée E. Thiery était lui aussi exclu suite à une faute au milieu de terrain. Les blancs, pourtant réduits à 9, se procuraient quand même une grosse occasion. T. Parpeix se retrouvait au sol. Lettig enroulait une frappe qui venait mourir au raz de la barre transversale.

La pause fraîcheur s’imposait d’elle même suite au déclenchement de l’arrosage automatique qui aurait dû calmer les esprits. Le jeu reprenait avec les entrées de Simione et Humblot à la place de H. Thierry et E. Thiery. Les margeliens poussaient fort pour se mettre à l’abri. T. Parpeix servait parfaitement Wacouboué qui arrivait à s’infiltrer dans la surface mais sa frappe croisée était magnifiquement repoussé par le gardien.

C’était ensuite une belle combinaison entre Guarrato et Simione qui décalait T. Parpeix, la frappe croisée du N°10 margelien venait mourir au pied du poteau. C’était enfin une nouvelle fois T. Parpeix qui prenait son adversaire de vitesse, son centre trouvait idéalement Simione au second poteau qui faisait trembler le petit filet…extérieur.

Margeray venait de laisser passer sa chance mais semblait maîtriser les débat. Sur une intervention au milieu de terrain, Babikian se prenait un coup de coude sans que le directeur de jeu n’intervienne, Vivaux profitait de la stupéfaction générale pour solliciter D. Ferrara. Le portier margelien repoussait difficilement la frappe sur l’attaquant au duel avec Guarrato. Plus prompt, il trompait de la tête le gardien margelien : 1-1, ce but déclenchait l’hystérie générale.

Le coach margelien fustigeait le corps arbitral et le banc de Vivaux pour ne pas avoir mis le ballon en touche comme se fût le cas en première période. Heureusement, les margeliens avaient l’occasion de se remettre la tête à l’endroit. Margeray obtenait une faute à 30 m du but. Lettig déposait un amour de ballon sur la tête de Regaigui qui fusillait le portier adverse : 1-2, Margeray semblait avoir pris une option à 5′ du terme.

Les margeliens n’avait plus qu’à défendre leur avantage mais bizarrement les blancs ne trouvaient pas les ressources nécessaires pour contenir les joueurs de Vivaux survoltés par leur public venu en masse avec fumigènes et pétards. Passé à 4 attaquants, Vivaux tentait le tout pour le tout. Sur un renversement de jeu, les margeliens se faisaient prendre dans leur dos. Le centre passait devant le but et le cuir était poussé au fond des filets par un attaquant de Vivaux : 2-2, Margeray pouvait avoir de gros regrets.

La séance de tirs aux buts se profilaient avec le souvenir d’A.S Plus Loin en coupe de France. L’attaquant de Vivaux décidait de sécher Ibrahim ce qui déclenchait de nouvelles tensions entre les deux bancs.

Les directeurs de jeu mettaient un terme aux débats pour une séance de tirs aux buts qui allaient être épique. Les supporters adverses prenaient place derrière le but pour mettre la pression aux tireurs margeliens.

Lettig ouvrait le score, Vivaux répliquait. 1-1

T. Parpeix marquait le sien, Vivaux répliquait. 2-2

E. Thiery redonnait l’avantage, Vivaux répliquait. 3-3

Simione ajoutait un quatrième but, Vivaux revenait à hauteur. 4-4

Humblot offrait une balle de match à Ferrara, le portier margelien repoussait le ballon sur sa transversale et offrait le titre à Margeray… C’était sans compter sur l’intervention du corps arbitral qui faisait retirer, Vivaux égalisait et s’offrait la mort subite. 5-5

Lettig marquait à nouveau, Vivaux égalisait. 6-6

T. Parpeix faisait de même, Vivaux répliquait. 7-7

E. Thiery voyait sa frappe repoussé par le gardien, Vivaux expédiait sa balle de match au-dessus de la barre. 7-7

Simione ne tremblait pas, Vivaux égalisait. 8-8

Humblot redonnait une nouvelle balle de match.

Le dernier tireur ratait lui aussi le cadre et offrait à Margeray sa deuxième étoile : 8-9.

Margeray remporte au bout du suspense sa 2ième coupe Crédit Mutuel des Bouches-du-Rhône. En manque de réalisme les devils auront soufferts  dans un final à couper le souffle et une atmosphère digne d’un match de L1. Mais seule la victoire compte et les margeliens pourront arborer une nouvelle étoile blanche et bleue sur leur maillot à la rentrée.

Félicitations à tous pour ce beau parcours et pour avoir su ramener un titre dans une année particulière. Rendez-vous lundi pour fêter le titre avec le reste du groupe. Forza Margeray, Sympathy for the devils !


  

A.S.C. Vivaux

Position Buts Passes Tit Remp
 0000

A.S. Margeray

# Joueur Position Buts Passes Tit Remp
16Damien FERRARAGardien0010
3Nicolas BERNARD-MOULINDéfenseur0010
5Anthony REGAIGUIDéfenseur1010
6Daniel BABIKIANDéfenseur1 OG010
8Lucas LETTIGMilieu0110
9Hugo THIERY 17Attaquant0010
10Thomas PARPEIXAttaquant0010
14Baptiste GUARRATODéfenseur0010
18Enzo Thiery 20Milieu1010
21Ghislain WACOUBOUE 27Milieu0110
22Mouhamadi IBRAHIMMilieu0010
17Aurélien SIMIONE 9Attaquant0001
20Faidine HUMBLOT 18Milieu0001
27Maxime VIDEMONT 21Milieu0001
4Gledis DICIDéfenseur0000
11Kévin COROTDéfenseur0000
24Tony SCHEITAttaquant0000
 Total 32113


Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *